« Nous participons tous à la création. Nous sommes tous des rois, poètes et musiciens ; il n’est que de s’ouvrir comme un lotus pour découvrir ce qui est en nous » (Henry Miller)

Dans les régions d’Asie orientale, le Lotus sacré est omniprésent dans l’histoire et la symbolique des religions. Associé au mythe de la création et symbole de la beauté divine dans la religion hindouiste, il symbolise, pour les bouddhistes, la possibilité pour chaque homme et chaque femme, quelque soit son origine, de dépasser sa condition et de s’accomplir, tout comme la fleur de lotus pousse en hauteur et s’épanouit au dessus de l’eau boueuse.

À la fois fleur et fruit, le lotus témoigne de la « simultanéité de la cause et de l’effet », merveilleux principe bouddhiste selon lequel chacun porte en soi la potentialité instantanée de s’élever et de parvenir à l’état de Bouddha. Ainsi, chaque être a la capacité immédiate de trouver la solution positive et bénéfique à ses problèmes « sans se laisser souiller par les choses de ce monde, comme la fleur de lotus sur l’eau», dit le Sûtra du lotus, l'un des textes les plus importants des enseignements du bouddhisme.

Egalement symbole de la fécondité ou de l’érudition, tout autant que de la longévité, la plante sacrée sur laquelle Bouddha est fréquemment représenté assis, exprime ainsi toute la promesse d’un avenir et d’un homme meilleur.On peut également lire l’enseignement du Sûtra du lotus comme un encouragement à prendre un engagement actif à l’égard des autres et de toute la société humaine.

Samatoa croit en la force symbolique de ce texte et c’est sur cette même dynamique, positive et humaniste, qu’elle a construit et développé son projet économique, social et environnemental, qui permet aujourd’hui à des femmes vulnérables de villages pauvres du Cambodge de s’autonomiser, de vivre et de faire vivre décemment leur famille.

Processus de fabrication fibre de lotus